"Je m'engage à transmettre ton message…"

Grâce aux histoires de Mauricette, j'amène les petits et les grands à réfléchir afin de construire et nourrir leur rapport à des questions spécifiques, qui gravitent autour de la différence, du vivre-ensemble, de la communication et de la connaissance de soi. Mais aussi, je deviens, lorsque l'on m'en fait la demande, une "passeuse" de messages…


Il y a quelque mois, j'ai croisé la route d'un élève de 10 ans, que nous appellerons Tom. Au cours de l'animation, il a courageusement partagé ses maux liés à sa différence. Et il m'a demandé de parler de son histoire, pour nous rappeler l'importance de ne pas se faire prendre au piège des apparences, de ses pensées et de ses préjugés. Mais bien d'apprendre à connaître les gens.


" Je renverse les choses sur mon passage, je me coiffe les cheveux en pétards, mes lacets sont tout le temps délacés et je suis souvent fatigué. En plus, mon écriture est sale et illisible. Si tu t'arrêtes à ce que tu vois de moi, sans me connaître, et c'est ce que font beaucoup de gens, crois-moi… Tu peux penser que je suis maladroit, négligé et même que je suis un feignant ! En fait, je suis dyspraxique…

Tom souffre d'un trouble DYS du développement moteur et de l'écriture. Ce qui le rend maladroit et mal à l'aise lorsqu'il faut s'orienter dans l'espace et coordonner ses mouvements comme : se moucher, s'habiller, manipuler des outils, écrire lisiblement et/ou rapidement… En dépit de ses nombreux efforts qui le fatiguent.


Dès que l'occasion se présente dans les échanges avec les élèves, je parle de Tom afin de rappeler l'importance de ne pas s'arrêter à ce que l'on voit ou à ce que l'on ne voit pas. Car derrière un comportement, une émotion, se cache une raison, une motivation.


Si tu désires nous partager un message, une anecdote, nous sommes bien entendu à ton écoute. Tu peux écrire à Mauricette ici : joie@leshistoiresdemauricette.com ou venir discuter lors d'une de nos animations ouvertes au public (voir agenda).



60 vues0 commentaire