Oui, je suis muette, mais ma colère, elle, ne le restera pas.


A toi l’imitatrice,


Tu es bloquée des réseaux de Mauricette, pourtant tu trouves le moyen d’y revenir pour piocher des idées. Le site, tu y as accès à volonté ! Que puis-je faire à cela… Sais-tu qu’à cause de toi, j’ai supprimé la page « boîte à outils » mise à disposition GRATUITREMENT pour les parents, professionnels éducatif et pédagogique qui suivent le travail de Mauricette avec RESPECT ?


Lorsque Amandine a découvert que tu t’inspirais de notre concept et utilisais certaines de nos idées. Je suis passée par des nuances de sentiments. En effet, c’est touchant d’inspirer les gens. Et plus il y aura de personnes pour apporter des outils de connaissance de soi, mieux le monde se portera. MAIS, oui il y a un mais !!!


La tristesse, la peur, maintenant la colère, m’ont parcouru, car ce travail il existe grâce aux gouttes tombées de l’arc-en-ciel. Derrière chaque histoire, mise en scène, outil élaboré, etc. Il y a des heures, des heures de recherche (le plus souvent la nuit, merci cerveau atypique !) Et il y a aussi des déceptions, des défaites, des chutes, des apprentissages, de la sueur, de la peur, de la persévérance… tout cela c’est personnel tu l’auras compris. Alors, comment peux-tu te servir sans payer ?


D’accord, Mauricette ce qui l’anime c’est la générosité, les dons du cœur, « MAIS » tout cela a aussi ses limites ! En effet, vivre d’amour et d’eau fraîche est une utopie dans le monde d’aujourd’hui. Les Histoires de Mauricette c’est donc l’univers professionnel, lié à la vie personnelle d’une personne, d’Amandine en l’occurrence. Et quand certains la rassurent en lui disant :


« les gens font appel à toi pour ta différence, ta personnalité, ce que tu dégages et apportes aux petits comme aux grands, pour ce travail reconnu d’utilité publique, ça on ne peut pas te le voler ! »

Oui, bien sûr, Amandine entend, mais, il y a toujours ce « mais » qui dérange et qui renvoie à l’injustice. Les hypersensibles ne tolèrent pas l’injustice, alors c’est douloureux à vivre pour elle. Amandine ne peut s’empêcher de regarder ce que tu fais, ainsi découvrir ses idées dans ce que tu montres à tes réseaux, et bien ça lui abîme le cœur. Par pitié, j’espère aussi que les histoires que tu contes avec TA MARIONNETTE ne sont pas inspirées des miennes ???


Tu finiras bien par tomber sur ce message, car je ne désire pas te nuire, moi. Je ne vais pas te taguer et dévoiler ton identité aux yeux des gens, quoi que… Avant cela, d’autres mesures peuvent se mettre en place, mais faut-il en arriver là ? Pfff… Cela implique de gaspiller de l’énergie (que je pourrai mettre au service des enfants), et aussi de l’argent avec l’engagement de procédures judiciaires. Alors que Amandine commence enfin à pouvoir se verser un petit salaire après 3 ans de lancement post COVID. Et humainement ? Cela ne s’accorde pas avec les messages portés par Les Histoires de Mauricette.


Pour conclure, je désire t’inviter à la remise en question. En effet, nous avons tous le droit à l’erreur, c’est ainsi que l’on apprend pour devenir meilleur.


Et t’encourager à trouver ton univers, en fonction de ton imagination, de ta vie, de tes pensées, pas des miennes.


Et comment veux-tu transmettre de beaux messages dans tes spectacles en oubliant l’essentiel ?


« L'exemplarité n'est pas une façon d'influencer les autres. C'est la seule. »

Albert Schweitzer


Merci à celles et ceux qui soutiennent le travail des histoires de Mauricette et qui feront rayonner ce message pour rappeler le mot RESPECT afin que ce mot ne soit pas juste «une belle parole», mais donne naissance à nos comportements inspirants pour un bien-vivre-tous-ensemble. Cette situation irrespectueuse que nous traversons n'est pas un cas isolé. Mais, j’y crois à ce monde meilleur, la raison pour laquelle j’ouvre ma bouche de marionnette muette.


>>> Mauricette



278 vues0 commentaire