top of page

Difficulté à vivre-ensemble ?

Chaque année, des écoles nous sollicitent pour aider des groupes en difficulté de vivre-ensemble. Ce matin, nous sommes intervenues en "urgence" pour une classe de CM2. Le climat était devenu désagréable et insécurisant pour les enfants comme pour les adultes. Les moqueries dominaient les interactions et la méfiance était de mise.

 

En quelques jours, nous avons créé une séance "sur-mesure" dans le but d'éveiller les élèves sur leurs façons de vivre-ensemble et de les encourager vers celles qui nourrissent le lien du "nous".

 

Dès le départ, le ton a été donné. Chacun savait pourquoi nous étions rassemblés et tous désiraient que le climat change.

 

C'est ainsi que pendant les 2H15 d'atelier, nous avons utilisé notre boîte à outils pour aborder ces points principaux :

 

  • Sensibiliser au pouvoir des mots et des gestes "Bisous/Cailloux" pour provoquer une franche prise de conscience.

  • Imager les comportements malveillants et bienveillants pour éveiller sur nos façons d'interagir ensemble, avec "les Croqueurs de cœur et les Bineurs de cœur".

  • Travailler sur l'estime de soi avec les concepts du chat et de la coccinelle. Pour encourager un meilleur rapport à soi et aux autres.

En effet, nous maintenons l'idée que plus nous sommes bien avec nous-même, mieux nous nous sentons avec autrui. Ce qui amène à cette compréhension, qu'il est inutile d'utiliser les autres pour prouver sa valeur en ce monde !

  • Sensibiliser sur la différence et travailler sur la prévention au harcèlement scolaire.

  • Apporter des astuces de communication pour dire ce qui dérange et se défendre sans violence.

  • Développer les compétences psychosociales des enfants.

  • Fédérer le groupe, avec la création d'un tout nouveau jeu d'intelligence émotionnelle. Mauricette l'a imaginé dans le but d'encourager la cohésion de groupe et amener les enfants à découvrir ce qui pourrait les rassembler plutôt que les séparer. Cette expérience a été incroyable et forte en apprentissage. Le groupe a été tant soudé que les enfants ont spontanément crée leur "cri de la paix"...

 

Cet atelier a été émouvant et libérateur de paroles. Des enfants ont osé confier la raison de leurs comportements néfastes et pour beaucoup, cela s'explique par une faible estime de soi et la méconnaissance de savoir-faire autrement.

 

Amandine a précisé que si on répand des mots + gestes "Bisous", il y a des chances pour que l'on récolte ce que l'on sème et vice versa avec les mots + gestes "Cailloux". C'est alors qu'un enfant moteur dans ce climat désagréable, a livré ne pas adhérer à la démarche de favoriser des comportements "Bineurs" (ceux qui prennent soin du lien du "nous"), en préférant prioriser dans son lien aux autres les comportements "Croqueurs". Parce qu'il a révélé ne pas mériter de la bienveillance… Il a ainsi livré son mal-être pour être accompagné.

 

A la suite des interventions réalisées en "urgence", nous reprenons des nouvelles au bout de quelques semaines, puis quelques mois. Dans l'ensemble, les ateliers ont provoqué un "électrochoc" chez les élèves. Mais le précieux travail des adultes encadrants qui réexploitent le contenu de l'atelier et les fiches outils laissées, permet d'arriver à cet apaisement. C'est un travail d'équipe !

 

Alors, si vous rencontrez une difficulté avec votre groupe, n'hésitez pas à nous solliciter, nous créerons la matière nécessaire pour vous accompagner. Même si notre planning est complet, nous conservons toujours quelques créneaux d'urgence pour ce genre de situation. Surtout ne restez pas en difficulté.

 

Prenez bien soin de vous pour mieux prendre soin des autres. Ce n'est pas de l'égoïsme, mais de la solidarité. Car si votre arrosoir est vide comment offrir de l'eau aux jolies fleurs qui vous entourent ?

 

>>> Amandine et Mauricette

15 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page